jeudi 27 avril 2017

Une BD-reportage sur la Légion


Une BD-reportage est un témoignage. Au même niveau qu'un documentaire, un article, un livre... Election présidentielle, catastrophe de Fukushima, tuerie de Charlie-Hebdo, 36 quai des orfèvres, la BD-reportage ausculte, comme le font habituellement les journalistes, l'actualité et le monde. Hervé Loiselet et Benoît Blary ont, eux, consacré un album à la Légion étrangère. Avec la volonté de respecter l'angle qui me parait incontournable mais essentiel : qui sont ces hommes ? Les auteurs sont donc partis à leur découverte et ont ainsi pu voir vivre l'institution. Certains chapitres se terminent d'ailleurs par des interviews qui sont autant de repères. Le scénariste, H. Loiselet et le dessinateur, B. Blary qui n'en sont pas à leur premier travail historique, proposent là leur regard sur la Légion étrangère. Cette représentation renforce celles, nombreuses, des  journalistes, écrivains, réalisateurs, peintres, depuis le début du XXème siècle. Leur apport est réussi. Et peut toucher un nouveau public.
Legio nostra sort demain (éditions Le Lombard). Date de parution évidente, à deux jours de Camerone....

mercredi 26 avril 2017

Le général Palasset directeur général par intérim de la DGSE

En attendant le nomination, par le futur gouvernement, du directeur général de la DGSE, c'est l'actuel directeur de cabinet, le général de corps d'armée Jean-Pierre Palasset qui assurera l'intérim, après le départ de Bernard Bajolet (68 ans) atteint par la limite d'âge. Décision actée par le conseil des ministres, en fin de matinée. Jean-Pierre Palasset, 56 ans a commandé le 27ème bataillon de chasseurs alpins (2003-2005), la force Licorne en Côte d'Ivoire (2010-11), les forces françaises en Afghanistan (2011-2012), l'opération Barkhane (2014-2015). Il est, depuis, le numéro deux de la Direction générale de la sécurité extérieure.

mardi 25 avril 2017

Hommage à Xavier Jugelé

Au cours de la cérémonie qui s'est déroulée, ce matin, à la préfecture de police de Paris, Xavier Jugelé, le policier abattu jeudi soir sur les Champs-Elysées a été élevé, à titre posthume, au grade de capitaine et a reçu l'insigne de chevalier la Légion d'honneur. Croix déposée sur son cercueil par le président de la République. Ce matin, le Journal officiel annonçait également que les deux policiers blessés jeudi, étaient nommés chevalier de l'ordre national du Mérite. En 2016, huit policiers et quatorze gendarmes sont morts dans l'exercice de leur fonction, a rappelé ce matin François Hollande.

lundi 24 avril 2017

Adieu à Alain Gayet

Après une messe célébrée à Saint-Louis des Invalides, les honneurs militaires ont été rendus à 16h, à Alain Gayet dans la cour d'honneur.
Son cercueil était porté par un onze militaires du 1er spahis (Valence, Drôme), héritier du 1er régiment de marche de spahis marocains (1er RMSM), au sein duquel il combattit durant la Seconde Guerre mondiale (voir post du 21 avril). Un hommage lui a été rendu par Jean-Yves le Drian, ministre de la défense, qui a évoqué cet officier "qui inspirait confiance à ses hommes".

vendredi 21 avril 2017

Décès d'Alain Gayet, Compagnon de la Libération

Jeune homme, ses parents voulant le "faire mûrir", l'envoyèrent en Autriche afin qu'il apprenne l'allemand. C'était en 1936-1937, Alain Gayet avait quinze ans. Il se retrouva dans un collège de jésuites, situé à la frontière avec le Liechtenstein et la Suisse. "A Noël 1938" me raconta il y a quelques années Alain Gayet, lors de l'écriture d'un ouvrage consacré aux Compagnons de la Libération (1), "je suis  retourné en Autriche, près de Linz, participer à un camp de rapprochement franco-allemand.  Au cours de ce séjour, visitant le musée de Munich, j'y rencontrai Hitler. L'instant était très curieux. J'y discutais avec des jeunes filles qui, comme aimantées, étaient attirées par leur chancelier. Ce qui m'a frappé chez lui, c'est son nez pyramidal, géométrique."
Le 18 juin 1940, Alain Gayet réussit à embarquer sur un charbonnier à Brest. Le lendemain, il se retrouve à Falmouth (Angleterre). Le 1er juillet, il s'engage "pour la durée de la guerre" au sein de l'armée de Gaulle, les futures Forces françaises libres (FFL). Le garçon de dix sept ans rêve d'aviation. Il rejoint le train des équipages. Puis c'est l'expédition de Dakar, l'école des officiers à Brazzaville. L'aspirant Gayet rejoint, à Damas, en septembre 1941, les spahis marocains (peloton d'automitrailleuse) où il liera d'amitié avec un autre futur Compagnon, Fred Moore. il se distingue à El Alamein(Egypte, octobre 1942), en Tunisie l'année suivante. Promu sous-lieutenant, il quitte provisoirement le combat...pour aller passer son bac. Il retrouve le 1er régiment de marche de spahis marocains (1er RMSM) avec lequel il débarque en France, le 1er août 1944. Après la libération de Paris, il poursuit le combat dans les Vosges. Audacieux, homme de sang-froid, il se distingue en Moselle puis plus tard à Royan. Alain Gayet termine la guerre en Allemagne, avec le grade de lieutenant, chevalier de la légion d’Honneur et titulaire de cinq citations.


Alain Gayet, le 18 juin 2016 (@Ordre de la Libération)
Démobilisé, le toujours jeune homme entreprend des études de médecine et de chirurgie. Il exerce à Charleville-Mézières (Ardennes), à Bastia (Haute-Corse), à Dunkerque (Nord), aux Sables-d'Olonne (Vendée). Alain Gayet est décédé hier, à l'âge de quatre-vingt quatorze ans, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Grand officier de la Légion d'honneur, Alain Gayet était le grand-père de l'actrice et productrice, Julie Gayet. Onze Compagnons de la Libération sont encore vivants.

(1) Les Compagnons de la Libération, Résister à 20 ans, Privat, 2006 

jeudi 20 avril 2017

Fusillade sur les Champs-Elysées, un policier tué (actualisé)

Les faits se sont déroulés vers 21h, face au 102 de l'avenue des Champs-Elysées, dans le 8ème arrondissement de Paris. Une voiture s'est arrêtée à la hauteur d'un car de police. Un homme en est descendu et a immédiatement tiré sur un policier qu'il a tué. Il a, ensuite, blessé deux autres policiers. L'assaillant a été abattu. Une passante a été blessée. Un conseil de sécurité se tiendra ce vendredi matin, a annoncé peu après 23h, François Hollande dans une déclaration faite sur le perron de l'Elysée. L'attaque a, ensuite, été revendiquée par l'organisation EI.

mardi 18 avril 2017

Franciscek Gniewek le légionnaire

Cette figure de la Légion étrangère, quatre vingt dix ans, vient de se voir conférer la dignité de grand officier de la Légion d'honneur. Franciszek (François) Gniewek n'a pas encore seize ans quand il participe à la libération de Paris avec les FFI (Forces françaises de l'intérieur), en 1944. La même année, il s'engage à la Légion étrangère. Il servira à la 13ème DBLE, à la 4ème CSPLE et au 2ème REC. Sous-officier, il participe à deux campagnes d’Indochine, à Dien Ben Phu, puis sert en Algérie. Il sera blessé, durant sa carrière,  à quatre reprises. Franciscek Gniewek est titulaire de neuf citations dont deux à l’ordre de l’armée. Il quitte le service en 1961 avec le grade d’adjudant-chef et sera nommé lieutenant de réserve. sidant dans l'est de Paris, il est l'un des neuf officiers ayant servi à titre étranger à avoir porté lors de Camerone, la main du capitaine Danjou